Hyères, le 1er septembre 2019 : intervention de William Seemuller

Merci à la famille Gros de nous accueillir en pleine vendange dans son domaine pour cette rentrée politique.

Nous avons choisi le domaine des Fouques car il illustre parfaitement ce lien qui unit Hyères à la nature. Un lien historique, culturel, qui a donné à notre cité sa force, sa personnalité, son originalité et sa beauté.

Ce lien que l’on retrouve à Giens, aux Salins, à la Gare, dans les Îles et je pourrais ainsi énoncer l’ensemble des quartiers de la ville pour montrer combien l’attachement des Hyérois à la nature est fort. Nous sommes la ville jardin, et demain le poumon vert de la Métropole. La Nature c’est notre ADN.

C’est pour cela que nombreux sont ceux qui ont choisi Hyères pour y vivre. C’est la raison d’être du Parc National, du Grand Site et des visiteurs qui en font la première destination touristique du Var.

Certains maires l’ont dit : « au-delà de 60 000 habitants la ville n’est plus humaine. » Non seulement je souscris à cette phrase, mais c’est cette phrase qui m’a conduit aujourd’hui à me présenter à vous pour être tête de liste Hyères Citoyenne 2020 aux élections municipales de 2020.

Oui je suis candidat car la situation est grave. Elle est déjà très grave pour la planète. Mais à cela s’ajoute la « folie immobilière » d’un Maire sortant qui n’entend plus, qui ne comprend plus.

Comme le serpent Kaa du livre de la jungle, le Maire sortant nous susurre : « Hyérois, aie confiance »

Aie confiance, je vais construire 8 350 logements d’ici 2026, soit 25 000 habitants de plus et tout ira bien.

Aie confiance, il n’y aura plus d’inondation, plus de ruissèlement, plus de submersion…

Aie confiance le Préfet est d’accord avec moi….

Aie confiance, je n’augmenterai pas les impôts.

Il y aura donc dans cette campagne, ceux qui font confiance au Maire sortant pour construire une ville de 85 000 habitants et tous les hyérois qui s’opposent à cette folie, qui veulent conserver une ville de 60 000 habitants maximum et surtout une ville qui respecte son environnement.

Je suis candidat aussi parce que j’ai entendu la colère de la jeunesse. Une jeunesse qui mesure les dégâts dramatiques que subit notre planète et dont certains effets sont connus à Hyères : inondations, incendies, longue sécheresse, disparition progressive de la bio-diversité.

Une jeunesse qui a envie de reconstruire une société vertueuse, respectueuse de son environnement, une société plus juste et plus responsable.

N’oublions pas que c’est pour eux que nous allons mener ce combat.

Oui, je suis candidat pour mettre en mouvement cette énergie citoyenne et trouver des solutions avec vous pour bien vivre à Hyères.

Nous ne voulons pas d’une campagne traditionnelle, avec des promesses traditionnelles qui ne seront pas tenues.

La génération au pouvoir depuis 30 ans a échoué. Elle a vendu la ville aux promoteurs, elle est en panne sur la mobilité, en panne sur l’habitat accessible, en panne sur la transition écologique, en panne sur l’attractivité, en panne sur la cohésion sociale, en panne sur les incivilités.

Trop de dépenses inutiles, trop de communication, trop de court terme. Une cinquantaine d’inaugurations en 6 mois, alors que parfois, les travaux ne sont même pas terminés, comme ceux du centre nautique par exemple. Cette manière de faire de la politique doit s’arrêter. Une page doit être tournée avec une génération qui a échoué et qui ne comprend plus le monde d’aujourd’hui.

Nous allons faire le lien avec la jeunesse. Nous allons être la liste qui ose tout pour Hyères. Nous avons 6 mois pour transformer cette énergie formidable en une force politique majoritaire.

Tout est possible.

Emparons nous de cette campagne, débattons partout de l’avenir de la ville ! Comment s’impliquer? Quelles priorités ? Comment résoudre les problèmes du quotidien ?

C’est notre vie collective qu’il faut reconstruire, notre bien commun qu’il faut défendre. C’est un beau combat, celui de la gestion de la cité dans l’intérêt de tous.

Voltaire écrivait : « cultivez votre jardin ». Soyez assurés que nous allons le protéger et le cultiver avec soin.

Notre jardin, c’est Hyères et les jardiniers, c’est vous tous.

Bonne vendange et que la récolte doit bonne.

Merci