Le mot de William Seemuller

Hyéroises, Hyérois,

L’élection municipale des 15 et 22 mars 2020 est une élection majeure qui décide de l’avenir de la ville et de la Métropole. Depuis 6 ans comme adjoint spécial de Port Cros et conseiller municipal d’Hyères, j’ai rassemblé autour de moi, une nouvelle génération de talents, issue d’horizons divers, qui est maintenant prête à écrire une nouvelle page de la vie hyéroise.

Nous allons ensemble changer la manière de faire de la politique, en nous engageant à défendre l’intérêt général, en associant les citoyens au débat public, en étant plus transparents et plus respectueux des
opinions de chacun.

Quelles seront les priorités de notre programme ?

En premier lieu, Hyères, « cité des palmiers et des jardins » héritière d’une longue histoire agricole, doit maîtriser sa croissance et arrêter de gaspiller son espace.
Son patrimoine naturel est sa principale richesse. Nous devons le protéger des conséquences du changement climatique comme les inondations, la submersion ou la canicule et réussir la transition écologique pour permettre à nos enfants de profiter à leur tour d’un cadre de vie exceptionnel.

En second lieu, nous devons résoudre les difficultés du quotidien.
Nous avons besoin de solutions pratiques, pour la sécurité, les transports, la propreté, l’emploi, le logement et de simplifier le fonctionnement administratif de la ville. Il nous faudra aussi être vigilant à maintenir le lien social et, par la culture, l’éducation et la solidarité, à rapprocher les quartiers et les générations.
Enfin, Hyères doit s’affirmer comme l’excellence environnementale au sein de la Métropole Toulonnaise et le trait d’union avec la communauté de communes Méditerranée Porte des Maures. La ville doit élargir son influence et tirer parti de tous ses atouts.

Vous trouverez ci-dessous les grandes orientations de notre programme.
Elles dessinent un cadre que nous compléterons avec vous, tout au long du mandat, pour servir l’intérêt général de la ville.

Les dimanches 15 et 22 mars 2020, votez pour la liste Hyères Citoyenne 2020 !

Bien à vous,
William Seemuller
Tête de liste Hyères Citoyenne 2020

Hyères, ville citoyenne

Un Maire peut-il décider seul ?
Peut-on conduire des projets complexes sans concertation ?
Comment mieux impliquer les citoyens pour améliorer le fonctionnement de la ville ?
Comment rendre la démocratie plus vivante ?

Nous aurons la responsabilité de redonner du sens et de l’autorité aux institutions locales.
Le Maire est un des garants du fonctionnement de la démocratie. Il doit faire preuve d’autorité, d’écoute, de respect de la parole publique, de transparence dans la prise de décision et d’éthique. Nous proposons aux Hyérois les initiatives suivantes :

DÉMOCRATIE :
• Création de commissions mixtes (élus, usagers, experts, fonctionnaires, professionnels, CIL) pour la gestion des projets (Grand Site de Giens, Val des Rougières, la Gare,…). Les CIL seront consultés régulièrement en commission municipale pour améliorer le fonctionnement de la ville et de la Métropole.
• Création d’un budget participatif, chaque année, pour les projets d’investissements soumis au conseil municipal. Création du budget participatif jeune : 1% du budget d’investissement sera réservé chaque année pour des projets proposés par des collégiens, des lycéens et des étudiants hyérois.

CHARTE ÉTHIQUE :
Les élus de Hyères Citoyenne 2020 signeront une charte éthique et s’engageront à démissionner en cas de non respect d’un des articles de la charte. Cette charte prévoit de respecter l’obligation de probité et de s’interdire tout risque de conflit d’intérêts, d’assurer la transparence des décisions publiques, de mettre
en place une politique ambitieuse d’égalité entre les hommes et les femmes et d’appliquer les principes de
laïcité conformément à la loi de décembre 1905.

Un budget soucieux des dépenses publiques

« L’augmentation des impôts locaux en 2015 et 2016 était inutile : la ville n’a jamais été endettée.
C’était une perte importante de pouvoir d’achat pour les hyérois » !

Une ville qui maîtrise et planifie ses dépenses publiques

L’augmentation des impôts locaux en 2015 et 2016 était inutile. Cela a été une perte importante de pouvoir d’achat pour les hyérois. La ville n’a jamais été endettée. Elle dispose d’actifs disponibles importants comme les baux emphytéotiques.

Nous conduirons une politique budgétaire de maîtrise des taux d’imposition.
Un service de l’audit interne sera créé pour améliorer le fonctionnement des services, pour maîtriser le coût des travaux et pour veiller au respect du cahier des charges des délégations de services publics. La modernisation des équipements de la ville (l’éclairage, les vidéosurveillances, la voirie et les réseaux) sera planifiée et exécutée en étroite coordination avec les CIL.

Nous développerons une expertise des financements pour bénéficier de fonds européens.

Trois rapports seront produits et diffusés en même temps que le débat d’orientation budgétaire :
• un rapport annuel sur l’efficacité de la dépense publique et le suivi des grands projets,
• un rapport social annuel pour suivre et mesurer l’effort de la collectivité dans le domaine de la solidarité, de l’éducation, de la parité,
• un rapport développement durable avec des critères qui seront suivis et comparés avec ceux des villes de taille équivalente.

Une priorité : la tranquillité publique

« Nous renforcerons les moyens et des actions pour réduire les trafics, l’intégrisme religieux et la violence. Les équipes seront augmentées pour être présentes sur le terrain 24h/24h »

Une ville où l’on vit en sécurité et où l’on puisse être écouté.

• Nous renforcerons la convention Police Nationale / Police Municipale et les complémentarités des moyens et des actions pour réduire les trafics, l’intégrisme religieux et la violence. Les équipes seront augmentées pour être présentes sur le terrain 24h/24h et sur l’ensemble de la ville. Nous investirons dans les technologies modernes pour faire remonter l’information et rendre plus efficace les interventions.
• En coordination avec l’État, la police municipale, les services municipaux et les associations de prévention, nous déploierons sur le terrain des éducateurs spécialisés, des assistants sociaux éducatifs et des jeunes du service civique. Cela permettra d’assurer un dialogue avec les adolescents et pré-adolescents et un suivi des familles.
• Par ailleurs, pour lutter contre les incivilités de toutes natures, nous agirons par étape, des informations régulières, de la préventions, puis des sanctions sévères avec la mise en place d’une grille tarifaire pour les amendes, selon les différents types d’incivilité.
• Pour réussir, nous aurons besoin d’associer les CIL, les associations et les gardiens d’immeubles. Enfin,
et sous l’autorité du juge, nous demanderons des travaux d’intérêt général de réparation et
d’entretien.
• Le parcours de mémoire « des hommes et femmes remarquables de notre ville » sera poursuivi avec les écoles et les associations. La maison du combattant sera repensée pour pouvoir y présenter des expositions et accueillir dignement les associations patriotiques.

La cité des palmiers et des jardins

DANS UNE MÉTROPOLE SOUCIEUSE DE PROXIMITÉ

Il était nécessaire face à Nice et à Marseille de disposer d’une métropole varoise.

Une métropole tournée vers la mer, respectueuse des communes qui la composent, qui investit
dans les infrastructures et l’économie de la connaissance. Le reste des compétences doit être exercé au plus près du terrain.

Par ailleurs, notre histoire et notre géographie nous ouvrent vers la communauté de communes, Méditerranée Porte des Maures. Nous nouerons donc des relations de confiance et d’intelligence pour construire, ensemble, des projets qui servent les intérêts de tous.

Les priorités d’actions pour Hyères

1/ Une ville qui maîtrise ses constructions

Pour mettre fin à la « folie immobilière du maire sortant » et anticiper les risques de submersion et d’inondation, le Plan Local d’Urbanisme sera modifié. Pour satisfaire les demandes de logements  accessibles, nous fixerons quatre priorités :
1. l’acquisition du foncier par un organisme public,
2. la création d’éco-quartiers,
3. la réhabilitation de l’habitat existant,
4. la construction de logements dans les zones commerciales en déclin.

Un effort significatif sera engagé pour rénover la ville, la végétaliser, créer de nouveaux jardins publics, illuminer des parcours de rues, créer des fontaines, bref rendre notre cité humaine et belle. Un plan ambitieux de plantation d’arbres et de jardins partagés sera proposé et mis en oeuvre avec les CIL. Pour sortir de l’opacité et de la désinformation, un observatoire de l’habitat sera créé avec les élus, les fonctionnaires, les citoyens et les professionnels pour mieux accompagner la demande de logements et intégrer les contraintes climatiques.

2/ Une ville où l’on peut se déplacer, sans pour autant passer son temps dans les embouteillages

Contrairement au Plan de Déplacement Urbain (PDU) adopté en 2016 qui oublie Hyères, nous demanderons une modification de ce plan et l’ouverture en priorité d’une liaison en site propre entre aéroport / port / palyvestre/ gare et d’une ligne de Bus à Haut Niveau de Service (BHNS) depuis la gare d’Hyères vers l’Université.

Le transport à la demande sera développé entre les quartiers. Le parc public de bus et d’automobiles sera
systématiquement remplacé par des véhicules propres. La construction de pistes cyclables et de parkings sécurisés sur l’ensemble de la commune seront accélérés ainsi que la location de vélos. Un petit train desservira Gambetta, Place Clémenceau et Saint Paul. Des espaces de co-voiturage seront aménagés aux entrées de ville, à la Gare et dans les zones d’activités. Une navette desservira l’ouest de la ville. Les trottoirs seront sécurisés pour rendre les déplacements des piétons plus protégés. En 2021, la tarification différenciée du transport maritime devrait permettre aux Hyérois de visiter les îles à des prix attractifs hors saison. Les horaires et les trajets du réseau Mistral et son articulation avec le réseau ZOU seront réétudiés, notamment avec les établissements scolaires.

3/ Une ville qui s’engage concrètement dans le développement durable

• En préservant une ressource rare, l’eau : nous préparerons le renouvellement de la délégation du service Eau et Assainissement en préservant la ressource, notamment par la réutilisation des eaux usées, par un réinvestissement pour réduire les pertes et pour garantir la santé des usagers. Les actions entreprises de lutte contre les inondations et les submersions seront accélérées (les fonds Barnier d’indemnisations seront activés). Enfin, les projets de micro-stations de traitement seront proposés dans les quartiers qui ne disposent pas de l’assainissement.
• En valorisant les déchets : pour éviter une nouvelle augmentation de la taxe d’enlèvement des ordures
ménagères, nous conduirons une politique de valorisation des déchets. Nous augmenterons les points
de collecte sélective pour réduire la mise en décharge. Nous mettrons en place la réduction des emballages et du gaspillage alimentaire, comme les consignes de tri. Nous désignerons des «ambassadeurs verts» pour assurer la communication, le conseil, les opérations et le contrôle. Nous organiserons avec les associations des opérations de nettoyage des espaces terrestres et marins. Plusieurs ressourceries et une plateforme de compostage seront installées en ville.
• La ville, la plus ensoleillée de France, se doit d’impulser une politique ambitieuse de transition énergétique avec l’Etat et les entreprises. Nous réduirons les passoires thermiques et nous produirons davantage d’énergie renouvelable par l’installation de panneaux solaires sur les bâtiments publics et par l’utilisation des déchets verts.
• Nous engagerons les trois îles dans une démarche innovante en matière de développement durable. Avec
le Parc National, nous proposerons à Port-Cros et à Porquerolles, des chambres démontables et  recyclables pour les saisonniers. Nous créerons des sentiers sous-marins balisés pour développer des actions d’éducation à l’environnement.

4/ Une ville où les espaces naturels et agricoles sont protégés et mis en valeur

Une Zone agricole protégée sera créée sur l’ensemble du territoire de la commune pour mettre en valeur la diversité de l’agriculture hyéroise. Un plan stratégique alimentaire sera déployé pour développer des circuits courts et la consommation de produits locaux. Les friches seront réduites pour accroître les surfaces cultivables (maraîchage, cannes de Provence,…) et pour lutter contre les dépôts sauvages. Pour valoriser les productions horticoles, maraîchères, arboricoles et viticoles, les marchés et les fêtes populaires seront soutenus. Priorité à la protection de la forêt et à la prévention du risque incendie. Le site du Fenouillet sera classé, le Parc Olbius Riquier agrandi et les jardins partagés développés. Un espace naturel et récréatif sera créé entre les Rougières et l’Ayguade.

5/ Une ville qui valorise ses activités économiques, crée des emplois
et accélère la transition numérique

• Secteur N°1, l’activité touristique doit poursuivre son développement avec les professionnels et la Chambre de Commerce autour des 4 saisons, par la mise en valeur de notre territoire, de notre culture et d’un développement durable harmonieux. Les actions et la communication entre l’office du tourisme, du commerce et de l’animation seront coordonnées pour établir et diffuser largement une programmation cohérente. Au sein des lycées professionnels, nous lancerons une démarche ambitieuse afin de promouvoir des formations et de pourvoir aux emplois dans un secteur en expansion. Nous développerons significativement les jumelages et les échanges internationaux.
• Nous travaillerons avec des cabinets spécialisés pour améliorer l’attractivité de la ville, conforter les entreprises hyéroises et encourager l’implantation d’entreprises à haute valeur ajoutée, aux retombées économiques, sociales et environnementales essentielles pour l’avenir de la commune.
• Les activités relatives à la « mer » seront coordonnées afin de bénéficier des moyens, des savoir-faire et des réseaux du pôle compétitivité Mer. Les axes « transition écologique », «ressources biologiques marines et environnement » et « valorisation du littoral » seront développés en priorité. Les ports retrouveront leur identité et une vocation principale (compétition, plaisance, pêche, patrimoine). Leurs gestions seront modernisées (robot nettoyeur) et respectueuses de l’environnement (nurseries à poissons, gestion des déchets). Nous insisterons sur l’accueil et l’écoute des usagers.
• Commerce et artisanat : le parcours des arts sera élargi aux entreprises du numérique, aux artisans et aux saveurs. Nous favoriserons l’animation culturelle et festive des rues et l’accueil d’une population plus jeune, par la promotion d’espaces de « co-working », par l’ouverture d’auberges de jeunesse et de logements étudiants.
• Nous veillerons à ce que les appels d’offres respectent «les clauses sociales et environnementales» pour soutenir les acteurs de l’économie locale.
• La digitalisation des services municipaux sera accélérée en partenariat avec Toulon Var Technologie et des entreprises locales afin de les rendre plus efficaces et adaptés aux attentes des usagers.

6/ Une ville où la solidarité et la santé ne sont pas que des mots

• La connaissance des dispositifs sociaux et éducatifs et l’accès aux interlocuteurs seront simplifiés. Un pôle des solidarités regroupera l’ensemble des services sociaux. Le plan santé 3ème âge incluant la dépendance sera actualisé. Nous engagerons une politique en faveur de la petite enfance et la pré-adolescence (réussite scolaire). Avec le département, nous conduirons une politique ambitieuse pour la reconnaissance du handicap, (mobilité, accueil, conditions de travail, etc…). Enfin la ville, avec l’Etat s’engagera dans la démarche un « territoire zéro chômeur » pour proposer des parcours professionnels à des chômeurs de longue durée.
• Au niveau de la Santé : nous mènerons des négociations avec l’Agence Régionale de Santé pour  développer une offre de santé complémentaire entre les communes. Nous nous battrons pour maintenir la maternité de l’Hôpital d’Hyères et pour développer un pôle gériatrie, notamment en proposant des
logements accessibles au personnel hospitalier. Les établissements de santé hyérois et les professionnels
renforceront leurs liens (communauté professionnelle de santé) pour créer plus de synergie et d’innovation dans ce secteur prioritaire.

7/ Une ville d’éducation et de sport pour favoriser l’émancipation de chacun

• Aux côtés de l’Etat, la ville prendra sa place dans les investissements des écoles mais aussi pour améliorer la vie scolaire comme les transports, la restauration et le soutien scolaire. Pour participer à la prise de conscience environnementale, nous créerons dans les écoles primaires des jardins potagers, du tri des déchets et des opérations de nettoyage dans les espaces naturels. Nous serons particulièrement attentifs à la sécurité à la sortie des écoles et à la prévention de toutes les addictions. Nous favoriserons la création d’une unité d’enseignement entre Port-Cros et le Levant.
• Les moyens et les priorités par grands domaines sportifs seront planifiés sur 3 ans et budgétés pour donner à chacun de l’équité et de la visibilité. Nous investirons en priorité dans la formation des
jeunes et le renouvellement des équipements (gymnases, vestiaires, etc.). Nous renforcerons l’accès à
la pratique sportive et à la promotion d’une meilleure santé publique par de nouveaux parcours de sports
en pleine nature, créés avec les associations. La ville participera pleinement aux Jeux Olympiques de 2024 par l’accueil d’équipes : voile, beach-volley, skate, cyclisme… Nous favoriserons l’accès aux équipements sportifs durant les vacances scolaires.

8/ Une ville festive, joyeuse, de culture et de création renouant les liens avec les quartiers et les générations

Nous continuerons de soutenir les activités culturelles et festives de la ville qui font sa réputation, Festival de Jazz, de l’Anche, Fête du livre, Galatea, Nuits Blanches, Midi Festival, Go Play One, Théâtre, etc. Nous encouragerons le travail des équipes de la Villa Noailles pour renforcer l’image de la ville dans les domaines de la mode, du design, de l’architecture et de la photographie. Nous poursuivrons également la mise en valeur du patrimoine et du label ville d’Art et d’Histoire. Nous y ajouterons quatre actions prioritaires :
• Encourager les initiatives festives et populaires pour rassembler les hyèrois. Les associations subventionnées devront contribuer à la vie hyéroise en favorisant les initiatives inter-quartiers sur le plan culturel, sportif, éducatif, mémoriel.
• Nous ouvrirons un espace de création dans la ville, dédié à la jeunesse autour de la musique, du cinéma, des arts plastiques, du street-art, de la BD et de toutes les possibilités qu’offre la création numérique (jeux, photos, vidéo, etc.).
• Nous proposerons avec le soutien des équipes de la Villa d’organiser un festival OFF de la mode et des accessoires dans les quartiers de la ville.
• Enfin il nous faudra renouer avec les traditions provençales et, avec l’ensemble des associations liées à la culture provençale, animer la ville et les écoles. Le drapeau provençal retrouvera sa place sur le fronton de la mairie.

9/ Une ville qui privilégie la proximité du service public

• Dans les quartiers excentrés de la commune, un guichet unique regroupant les services de proximité (démarches administratives, culture, tourisme) de la ville, de la Métropole et des organismes sociaux sera ouvert. Il doit permettre une écoute attentive des usagers, une simplification administrative et la réduction de la fracture numérique.
• Au sein des services techniques, une équipe sera dédiée aux écoles pour l’entretien et la propreté des locaux. Au terme du contrat, nous étudierons la remise en régie d’une partie de la cuisine centrale pour proposer des menus à partir des produits agricoles locaux, raisonnés ou bio et lutter contre la gaspillage
alimentaire.

Projets structurants

Nous assurerons avec nos grands partenaires, la Métropole, le Département, la Région et l’Etat, la conduite de projets indispensables au développement de la cité. Nous veillerons à assurer une concertation étroite avec la population et à établir un calendrier d’exécution. Chaque projet sera suivi par une commission mixte municipale qui rendra compte de l’avancée des travaux et des engagements financiers et juridiques.

GARE MULTIMODALE

Pour éviter les spéculations foncières, une société d’aménagement de la Gare sera créée pour préempter  les terrains et lancer un appel à projets avec des paysagistes urbanistes.
La ligne ferroviaire entre l’aéroport, le port, le Palyvestre et la gare sera ouverte en priorité. La gare de bus sera inaugurée pour alléger le stationnement des bus en ville.
Le transfert de l’Espace 3000 sera proposé à la Métropole pour la création d’un espace de réception, de congrès et de festivals : salle de réunions, salle de spectacles et d’événements sportifs.

VAL DES ROUGIERES

Ce quartier a été abandonné depuis trop longtemps. Plus de 3000 Hyérois y vivent avec un sentiment de ne pas être pris en compte et de subir la loi d’une minorité. Notre responsabilité, c’est de rétablir l’ordre républicain et d’apporter des solutions concrètes, progressives pour améliorer la vie du quartier.
Avec le soutien de l’Etat (dispositif quartier prioritaire), un appel à projets pour une rénovation urbaine de l’ensemble du quartier sera lancé. La population participera à la consultation et à la mise en oeuvre du projet.
Nous nous fixerons les objectifs suivants :
le retour d’une activité économique légale,
le soutien aux associations pour prévenir la délinquance, pour mieux intégrer les familles et ouvrir de nouveaux horizons culturels.
Les services publics seront réimplantés et bien sûr, il faudra renforcer la sécurité des personnes et des biens.

OPÉRATION DU GRAND SITE DE GIENS

Notre ville dispose d’un patrimoine naturel exceptionnel qu’il faut préserver. L’Etat apporte tout son soutien à la reconnaissance du caractère unique du double Tombolo et de la Presqu’île de Giens. C’est un devoir d’accélérer la mise en oeuvre ambitieuse et cohérente du Grand Site de Giens et de communiquer, avec l’Etat, un calendrier précis des actions :
• Les grands services patrimoniaux (Parc National, Conservatoire du littoral, OGS) pourront être regroupés sur le site des Pesquiers, dont une partie sera réservée pour une réhabilitation des logements dans le prolongement du village de la Capte. Ce site permettra de créer un espace d’exposition et de recherche de solutions à la préservation du territoire et aux conséquences du changement climatique. Des partenariats avec les associations, les universités, les centres de recherches et l’Union Européenne seront développés. Un écomusée du sel, de la pêche et du patrimoine maritime méditerranéen pourra y être installé ainsi qu’un aquarium avec le soutien de la Métropole et de l’Etat.
• Des actions ciblées seront engagées pour réduire la circulation sur le double tombolo.
En saison, deux départs de navettes maritimes vers Porquerolles pourraient être organisés depuis le Port d’Hyères. Le port des Salins devrait être aménagé pour les départs vers Port-Cros et le Levant et un cabotage maritime touristique organisé entre La Londe et Porquerolles. Enfin le parking Port d’Hyères (Arromanches) sera sécurisé et une navette gratuite desservira l’ensemble du port.

X